local phytosanitaire
Local phytosanitaire

LOCAL PHYTOSANITAIRE : QUELLES SONT LES NOUVELLES REGLEMENTATIONS ?

La construction et l’utilisation du local phytosanitaire doit respecter certaines critères prévues par les règlementations. En effet, ces règlementations permettent la protection des biens et de l’homme contre tous risques. Il est indispensable de connaître ces règlementations avant tout usage de local phytosanitaire . Découvrez dans ce guide ces nouvelles règlementations.

CARACTERISTIQUES D’UN LOCAL PHYTOSANITAIRE

En effet, l’ouverture d’un local a pour dimension 10 cm sur 10 cm. Vous devez donc installer à l’extérieur du local des dispositifs de lavages de mains qui permettent de laver les mains lorsqu’un produit touche par mégarde vos mains. Un local phytosanitaire doit comporter un extincteur pour l’assurance de la sécurité des produits et de l’environnement. Les étagères installées dans l’enceinte du local sont des étagères métalliques. De plus, ces étagères sont construites à la hauteur de la taille de l’homme.

Vous devez doter le local des palettes qui possèdent des bacs qui retiennent des produits en cas de fuites. En effet, vous devez afficher à l’extérieur des locaux les consignes de sécurité et les procédures. Dans  chaque local phytosanitaire est prévu l’installation des absorbants ; comme le sable pour absorber les produits versé. Les locaux sont électrifiés à l’intérieur ainsi qu’au alentours. Le sol du local est forcément bien lisse et bien étanche.

LES NOUVELLES REGLEMENTATION DU LOCAL PHYTOSANITAIRE

local phytrosanitaire

La construction de local phytosanitaire doit respecter les nouvelles règlementations élaborées à cet effet. Pour cela, vous ne devez pas ériger un local phytosanitaire auprès des cours d’eau, des puits afin d’éviter la détérioration de la qualité de l’eau. Vous ne devez pas implanter de local phytosanitaire auprès des habitations ou des lignes électriques pour éviter des risques d’incendies. Mieux encore, vous  ne pouvez pas mettre un local phytosanitaire à côté des centres d’élevages, et des lieux de conservation des aliments. Il est très important de le fermer à clé après avoir disposé les produits à l’intérieur. Vous devez veiller à bien élargir les portes de ce lieu de stockage de produits dangereux.

Par ailleurs, vous devez interdire l’accès à ce lieu à tout étranger afin d’épargner les gens  aux dangers. Vous devez bâtir votre local avec des matières des qualités et avec de béton résistant pouvant résistés aux produits chimiques. Mieux encore, vous devez installer des lampes électriques naturelles qui peuvent permettre d’identifier facilement les produits que vous avez stockés à l’intérieur.

Par ailleurs, vous ne devez pas utiliser des lampes à incandescences qui produisent beaucoup de chaleur et qui peuvent provoquer d’incendie dans le local phytosanitaire (https://www.e-retention.fr/6-entrepot-en-retention). Vous devez ranger les produits sur les caillebotis bien résistants au bas des étagères. Cela permet d’éviter la détérioration des emballages des produits en cas de renversements des produits chimiques sur le sol.

Ne mélangez surtout pas les produits au cours de leurs stockages. En effet, vous devez classer les produits par famille selon leur compatibilité chimique. N’installez aucun autre matériel de travail ou des vêtements dans le local phytosanitaire afin d’éviter des maladies respiratoires. De même, vous ne devez pas préparer les produits dans les ustensiles qui peuvent être attaqués par ces produits chimiques.

 

A découvrir également : Risques Chimiques : Quel Moyen de Protection Utiliser ?

CONCLUSION

En définitive, vous venez de comprendre qu’en fait les règlementations sont élaborées pour assurer la sécurité ; et la protection de ceux qui fréquentent les locaux phytosanitaires, ainsi que leurs entourages. Le respect de ces règlementations vous met à l’abri des risques d’incidents et des maladies cancérigènes. Alors nous vous conseillons de bien vouloir mettre en pratiques ces lois pour votre sécurité et celle de votre entourage. Voulez-vous plus d’explication sur ces règlementations et aussi sur les locaux phytosanitaire ? Alors cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *